Qui décide d’euthanasier son chien ?

Quand un chien se rassasie de jours, vous pouvez décider de l’endormir de façon indolore pour son bien. Parce que, pendant ses moments, le chien devient peu à peu amorphe et accablé. Mais, la question est de savoir qui peut décider d’écourter les jours de son chien par l’euthanasie. Lisez cet article pour en savoir davantage et comment l’euthanasie se fait.

L’euthanasie de son chien : qui décide ?

Il importe de rappeler que la décision d’euthanasier son chien devient une carte à jouer si le chien est agressif. Aussi, lorsque le chien est très avancé en âge ou encore quand le chien développe des maladies. Comme la décision peut venir après un accident qui fait souffrir le chien.

A lire également : L'incroyable défi de dresser un Berger Malinois : êtes-vous prêt ?

Lorsque vous en arrivez là avec votre chien, la seule personne mieux placée pour : décider d’une euthanasie, est bien vous le propriétaire. Parce que vous constatez que le chien est malheureux qu’heureux malgré vos multiples efforts. Outre vous, le propriétaire, le vétérinaire ou les spécialistes canins peuvent : vous le proposer si le chien devient un danger public.

En effet, lorsque le propriétaire constate que son chien est sérieusement malade et souffre, il peut : décider d’abréger les douleurs et peines de son chien. Comme le vétérinaire peut vous le préconiser s’il constate que vous ne pouvez plus rien pour : aider le chien vu son cas critique. Maintenant, le processus d’euthanasie d’un animal est-il compliqué ?

A voir aussi : Les bienfaits des sticks dentaires pour chiens : une solution pour une hygiène bucco-dentaire optimale

Comment se faire alors une euthanasie d’un chien ?

Une fois la décision d’euthanasier votre chien arrêtée, le médecin vétérinaire vous fixe un rendez-vous. Naturellement, il va vous expliquer le processus avant le jour J pour vous préparer au choc émotionnel. Et aussi, vous rassurez que tout ira bien. L’euthanasie se fait toutefois de différentes manières. On peut noter l’euthanasie par barbiturique, par injection létale. Comme vous pouvez choisir l’option à domicile au lieu de vous rendre chez le médecin.

En effet, la première option consiste à anesthésier le chien avant toute administration de barbituriques. Donc, après anesthésie, le médecin vétérinaire injecte la substance qui induit l’hypoxie à la paralysie. Et ce, des muscles respiratoires : c’en est une méthode qui entraine l’état d’inconscience avant le décès. C’est aussi une méthode qui peut se faire à distance à partir d’un cathéter.

Par ailleurs, la deuxième méthode, par injection létale, consiste à immobiliser le chien au préalable sur une table d’opération. Il peut aussi administrer un sédatif si le chien est récalcitrant pour le détendre et l’apaiser. Après l’injection, le vétérinaire vérifie grâce à un stéthoscope l’état du cœur. Si l’animal continue de respirer, on lui administre une nouvelle dose. L’objectif est de faire endormir petit à petit le chien c’est pourquoi l’euthanasie est aussi surnommée bonne mort.

Afficher Masquer le sommaire