Votre animal peut-il attraper le COVID-19 ? Ce que disent les experts sur chiens et chats

La pandémie de COVID-19 a soulevé de nombreuses questions concernant la santé publique, y compris la possibilité que les animaux de compagnie, comme les chiens et les chats, puissent contracter le virus. Les experts vétérinaires ont étudié cette question depuis l’émergence du virus, cherchant à comprendre comment il peut affecter nos compagnons à quatre pattes. Des cas rapportés à travers le monde ont mis en évidence la transmission du virus de l’humain à l’animal, incitant les propriétaires d’animaux à s’interroger sur les mesures de précaution à prendre pour protéger leurs fidèles amis

Comprendre le risque de transmission du COVID-19 entre humains et animaux de compagnie

Dans le contexte de la pandémie actuelle, la question de la transmission du virus entre humains et animaux de compagnie occupe les esprits scientifiques et les propriétaires d’animaux. À ce jour, les études convergent vers un constat : bien que les animaux de compagnie tels que les chats et chiens puissent être exposés au coronavirus SARS-Cov-2, responsable de la maladie Covid-19, le risque qu’ils jouent un rôle dans la propagation de la maladie reste faible.

A lire aussi : Après 9 ans de disparition, une chatte âgée retrouvée, l’histoire émotionnelle de son sauvetage

Des cas isolés, notamment à Hong Kong, ont rapporté des animaux domestiques testés positifs au virus, ravivant les inquiétudes quant à la possibilité d’un nouveau vecteur de transmission. Selon l’ANSES, il n’existe pas de preuve que les animaux agissent comme vecteurs du virus vers les humains. Les chiens et les chats, tout en étant susceptibles d’attraper des coronavirus spécifiques à leur espèce, ne transmettent pas le Covid-19 aux humains selon les données actuelles.

Le précédent du SRAS, virus similaire au Coronavirus SARS-Cov-2, n’a pas montré de transmission du virus des animaux domestiques aux humains. Il s’agit d’une donnée rassurante, bien que la vigilance reste de mise. L’attention des chercheurs se porte sur une surveillance continue, afin de détecter tout changement dans le comportement du virus.

A voir aussi : Le secret surprenant de la nouvelle jeunesse d'un homme de 80 ans : un chiot !

Dans cette optique, les interactions entre humains et animaux de compagnie doivent être abordées avec prudence. Les recommandations incluent de maintenir les bonnes pratiques d’hygiène et de surveiller la santé des animaux domestiques, en particulier si un membre du foyer est atteint de Covid-19. La communauté scientifique, tout en reconnaissant les bienfaits des animaux sur le bien-être humain, préconise une approche préventive pour limiter tout risque potentiel.

Les mesures de prévention pour protéger vos animaux de compagnie contre le COVID-19

Pour préserver la santé de vos compagnons à quatre pattes, des mesures de prévention spécifiques sont recommandées par les organisations sanitaires. L’ANSES et l’OIE, organismes référents en matière de sécurité sanitaire et de santé animale, publient des directives claires pour les propriétaires d’animaux de compagnie. Pour protéger efficacement votre chien ou votre chat, une hygiène irréprochable s’impose.

Les gestes barrières ne s’appliquent pas qu’entre humains. Effectivement, si vous êtes malade ou suspectez une infection par le COVID-19, limitez les contacts avec votre animal. Cela implique de ne pas le laisser vous lécher le visage, de ne pas partager votre espace de sommeil et d’éviter les caresses excessives. Pensez aussi à vous laver les mains avant et après chaque interaction avec votre chien ou votre chat.

En cas de confirmation de la maladie chez un membre du foyer, confiez si possible votre animal à une personne en bonne santé. Cette mesure préventive permet de réduire les chances de transmission croisée. Pour les animaux qui doivent rester au sein du domicile, maintenez une bonne aération des pièces et nettoyez régulièrement les accessoires de votre animal, tels que les gamelles et les couchages.

Bien que la transmission du COVID-19 de l’homme à l’animal reste un événement rare, il faut consulter les autorités sanitaires et consultez un vétérinaire si votre compagnon présente des symptômes inhabituels. La protection des animaux passe par une vigilance constante et une adaptation des comportements en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique.

chien covid-19

Les recommandations des experts sur la gestion des animaux domestiques en période de pandémie

Dans le cadre de la crise sanitaire, les experts en santé animale, à l’instar du Docteur vétérinaire Le Poder de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Maison Alfort, fournissent des lignes directrices pour la gestion des animaux domestiques. Ces recommandations s’articulent autour de la limitation des possibilités de transmission humain animal, bien que les cas avérés soient exceptionnels. Les spécialistes préconisent une surveillance accrue des animaux et une communication transparente entre propriétaires et professionnels de la santé vétérinaire.

Le spectre de la Péritonite infectieuse féline, bien que causée par un coronavirus spécifique aux chats et non transmissible à l’homme, rappelle l’importance d’une vigilance autour des maladies infectieuses chez les animaux. La collaboration entre vétérinaires et instances comme l’académie nationale de médecine permet d’établir des protocoles de soins adaptés et de répondre efficacement aux interrogations des maîtres concernant la santé de leurs animaux durant la pandémie.

Concernant la cohabitation entre humains et animaux de compagnie, le respect des consignes de l’ANSES et de l’académie nationale de médecine s’avère fondamental. Ces organismes insistent sur l’absence de preuve concernant une quelconque capacité des chats et chiens à transmettre le coronavirus SARS-Cov-2 aux humains. Toutefois, la prudence reste de mise, et la mise en œuvre de pratiques préventives adaptées doit être observée, aussi bien pour la protection de l’animal que de son propriétaire.

Afficher Masquer le sommaire