Le singe hurleur à tête rouge : une autre espèce fascinante à découvrir !

Les singes hurleurs rouges vivent selon une hiérarchie stricte dans laquelle un seul mâle alpha dirige un groupe de six à quinze individus, composé d’un ou de très peu de mâles, de plusieurs femelles et de leur progéniture. Allons à la découverte du singe hurleur à tête rouge, une espèce fascinante à découvrir.

Le singe hurleur à tête rouge : une espèce très peu connue

Le singe hurleur à tête rouge est aussi un babouin à derrière rouge, qui est une espèce fascinante et méconnue. Cette espèce de singe est plus souvent connue par sa puissante voix qui peut être entendue à des kilomètres à la ronde.

A lire également : Interprétation et symbolisme : Que signifie un frelon dans la maison ?

Les cris du mâle du singe hurleur à tête rouge peuvent atteindre 130 décibels, ils sont considérés comme le son le plus fort émis par un animal. L’anatomie du singe tête rouge se distingue par le corps noir et une tête rouge vif. Les mâles sont plus robustes avec environ un poids de 9kg ; ils pèsent plus que les femelles.

Sur le plan comportemental, ces primates vivent en groupes familiaux avec un mâle dominant avec plusieurs femelle et de leurs petits. Les interactions sociales sont étroitement liées aux appels territoriaux qu’ils lancent pour défendre leur territoire contre d’autres groupes.

A découvrir également : Agir pour la préservation des espèces menacées : comprendre les enjeux de la conservation animale

Queue préhensile

Ces singes ont une queue préhensile très pratique, si forte qu’elle peut supporter tout le poids de leur corps. Le terme « préhensile » signifie « capable de saisir ».

Le singe hurleur à tête rouge : une autre espèce fascinante à découvrir !

Le dernier tiers de la queue est dépourvu de poils sur la face inférieure afin d’assurer la meilleure prise dans la canopée et de minimiser le risque de chute. Lorsqu’ils se déplacent à la cime des arbres, ils saisissent toujours une branche avec au moins une main ou un pied et toujours leur queue.

Peu après leur naissance, leur queue n’est pas encore suffisamment développée pour les soutenir. Ils sont donc obligés de s’accrocher à leur mère de toutes leurs forces jusqu’à ce qu’ils soient assez forts pour l’utiliser comme il se doit.

Curiosité à l’égard des humains

Les singes hurleurs à tête rouge sont également célèbres pour leur réaction à l’égard des humains ou des intrus qui envahissent leur domaine vital.

Tout d’abord, les mâles du groupe essaient de casser des branches mortes et de les laisser tomber, en visant les envahisseurs. Lorsque le dérangement persiste, ils essaient souvent de déféquer sur les gens. Normalement, ils conservent ce comportement jusqu’à ce que les intrus s’en aillent.

Habitudes du singe hurleur

Les singes hurleurs passent la majeure partie de leur journée à dormir à la cime des arbres. Ce sont les animaux terrestres les plus bruyants de l’hémisphère occidental et ils sont célèbres pour leur capacité à déguiser leur apparence avec une longue fourrure noire, un visage rose et un hurlement imitant celui d’un loup.

Le singe hurleur a la particularité d’émettre un hurlement (bruit fort) qui peut être entendu jusqu’à 3 miles de distance ! Imaginez une meute de loups qui hurle, mais plus fort et plus profond qu’un train. Ne vous inquiétez pas si vous entendez ces hurlements – la plupart du temps, ils ne font qu’avertir les autres qu’ils ont pénétré sur leur territoire et qu’ils doivent s’en aller.

Afficher Masquer le sommaire