Voyager avec mon animal de compagnie

Les vacances… On les attend tous avec impatience. Pourtant, elles peuvent vite rimer avec un certain nombre de désagréments surtout si on possède un animal de compagnie. Les formalités administratives, rapidement envahissantes, l’organisation du voyage en fonction de l’accueil des animaux, la préparation de votre animal au déplacement… Pas toujours facile d’y voir clair ! Thierry Bedossa vous livre tous ses conseils pour un voyage au poil.

Se débarrasser des formalités

On ne va pas se mentir, rares sont ceux qui raffolent de la paperasse et autres formalités administratives. Un seul conseil, débarrassez-vous au plus vite de toutes ces corvées. Lorsqu’on voyage avec son animal de compagnie, il faut en effet se prévaloir de quelques formalités sanitaires et réglementaires.

A lire également : Apprendre à Communiquer avec les Animaux

Si vous vous baladez en France, pas de problème. Aucun vaccin ou traitement particulier ne sera de mise. Il faut cependant relever quelques cas particuliers. Ainsi, les gestionnaires d’hôtels, de pensions ou de campings peuvent imposer certaines obligations si l’on veut fréquenter leur établissement. Il peut s’agir d’un examen vétérinaire traitant par exemple de la non-dangerosité du chien ou d’un vaccin anti-rabique.

Si vous vous envolez vers des horizons plus lointains, c’est à dire hors de France, votre animal doit être identifié. Si votre animal est né après 2011, l’identification par puce est la seule reconnue. Votre animal doit également être vacciné contre la rage 21 jours avant le passage de la frontière. Certains pays imposent des contraintes supplémentaires comme un examen vétérinaire dans un délai particulier, un traitement parasitaire ou un titrage sérologique dans un laboratoire homologué pour la rage. Renseignez-vous bien sur la politique en vigueur dans le pays que vous allez visiter.

A voir aussi : Gare au stress chez le chien !

Si vous partez dans une zone à risques d’un point de vue des maladies (tiques, moustiques…) , n’hésitez pas à administrer certains vaccins préventifs à votre petit protégé. De même si votre chien part en colo et se retrouve dans une collectivité, il vaudra mieux le traiter préventivement avec un anti-parasitaire externe.

Préparer son animal au voyage

Un voyage n’est jamais anodin pour un animal notamment s’il n’est pas habitué. Ainsi, si votre animal ne connaît pas un mode de transport, il est primordial de le préparer en amont.

Par exemple, en train, tous les animaux doivent être tenus en laisse et porter une muselière. Pour un voyage sans stress (pour lui et pour vous), il est essentiel d’entraîner votre chien à marcher en laisse et de l’habituer au port d’une muselière. Si vous ne le faites pas, la mission sera impossible le jour du voyage et vous pourrez dire adieu à vos vacances de rêve.

Une destination exotique ? Alors, l’avion sera le passage obligé. En avion, tous les animaux doivent prendre place dans des contenants, c’est à dire des cages, des paniers ou des sacs de transport. Si vous ne voulez pas que cette expérience se termine dans le sang et les larmes, mieux vaut, là aussi, vous y prendre en avance. L’important est que votre animal se familiarise avec ce drôle d’objet. Notre astuce ? Achetez votre sac plusieurs semaines en avance et laissez-le traîner ouvert. Progressivement, ce sac deviendra un lieu de repos, familier et rassurant.

Grâce à ces petites astuces, nul besoin de sédatifs ou d’anxiolytiques qui auront tendance à abrutir votre animal sans pour autant calmer ses angoisses.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de belles vacances, accompagné par votre animal préféré !