Boo, le chien le plus mignon du monde

Vous êtes sans cesse à la recherche de “cuteness” sur Internet ? Ne cherchez plus ! Le chien le plus mignon du monde, c’est lui. Plébiscité par les internautes du monde entier, Boo est aujourd’hui élevé au rang de superstar canine. Ce petit Loulou de Poméranie n’a de cesse de nous faire craquer à chaque photo postée sur la toile. Une tête d’ourson et une allure de peluche… Impossible de ne pas succomber aux charmes de Boo.

Un loulou de Poméranie pas comme les autres

Boo est un Loulou de Poméranie aujourd’hui âgé de 8 ans. On ne connaît pas l’identité de son heureuse propriétaire, on sait simplement qu’elle travaille chez Facebook. La jeune fille a vite l’idée de lancer une fanpage sur Facebook, consciente du capital sympathie de sa boule de poil. La page est lancée dès la naissance de Boo en mars 2006. Mais ce n’est qu’en 2009 que la page explose et atteint le million de followers. Est mise en ligne la vie du petit chien qui coule des jours paisibles et heureux. On le voit ainsi dormir, se promener, manger ou faire des bêtises, vêtu de ses plus jolis manteaux. Boo serait finalement un chien comme les autres si sa maîtresse n’avait pas eu l’idée géniale de lui faire cette coupe originale qui le rend si craquant. Même les stars (humaines cette fois) tombent sous le charme à l’image de la chanteuse Ke$ha qui a tweeté une photo du petit chien nommée “mon nouveau petit ami” ou de Khloé Kardashian qui l’a élu “chien le mignon de la planète”.

A lire également : Des animaux pour égayer son jardin

Un phénomène marketing

Avec plus de 16 millions de mentions “j’aime” sur Facebook et presque 1 million de followers sur Instagram, Boo culmine au sommet de la popularité. Les marques et grands groupes s’emparent vite du phénomène. Boo apparaît ainsi dans une publicité Google, sponsorise des livres pour enfants, des collectes de fonds. Il est également le héros d’un livre sorti en 2011 et prête son image à pléthore de produits dérivés.

A lire aussi : Les bienfaits surprenants de l'adoption d'un animal de compagnie que vous ne connaissiez peut-être pas

Un exemple de toilettage

La clé du succès de Boo réside sans conteste dans sa coupe adorable. Le corps est presque rasé alors que la tête est touffue et ronde. Cela donne à Boo une allure de petit ours en peluche à laquelle il est difficile de résister. La maîtresse de Boo tente également de mettre en avant Buddy, un autre Loulou de Poméranie, mais sans grand succès. Probablement la faute à une coupe plus orthodoxe. Boo a ainsi lancé un véritable phénomène de mode dans les salons de toilettage du monde entier. Tout le monde veut son Boo. Mais n’est pas le chien le plus mignon du monde qui veut. 😉

Pour découvrir le monde de Boo, c’est par ici Page Facebook de Boo

Les secrets de la popularité de Boo sur les réseaux sociaux

La popularité de Boo ne se limite pas seulement à son apparence physique. Effectivement, ses propriétaires ont su exploiter au mieux l’impact des réseaux sociaux pour faire connaître leur animal et lui offrir une notoriété mondiale.

Tout a commencé en 2009, lorsque sa maîtresse créa un compte Facebook dédié à son petit compagnon. Les premières photos postées suscitent déjà un vif intérêt chez les internautes. Rapidement, le nombre d’abonnés du compte explose et dépasse rapidement le million en quelques mois à peine.

Comment expliquer ce succès fulgurant ? Il faut souligner la qualité des clichés publiés : haute résolution, cadrage soigné et mise en scène élaborée sont autant d’ingrédients qui participent au charme visuel du chien. Mais surtout, les propriétaires de Boo ont su créer autour de lui une véritable identité digitale forte. Chaque photo postée est accompagnée d’un commentaire humoristique ou touchant mettant en avant la personnalité attachante du chien.

Ils n’hésitent pas à partager avec leurs abonnés des moments privilégiés passés avec leur animal (voyages exotiques notamment), renforçant ainsi l’impression que chacun fait partie intégrante du quotidien familial de Boo.

Au-delà des seules publications sur Facebook, le couple derrière Boo a aussi développé une gamme complète de produits dérivés (peluches à l’image du chiot) qui rencontrent eux aussi un franc succès auprès des acheteurs internationaux.

Vous devez souligner que la popularité de Boo sur les réseaux sociaux s’explique aussi par l’époque à laquelle est apparue cette vedette canine : le début des années 2010 a effectivement vu naître une véritable culture du mignon sur Internet. Les photos et vidéos d’animaux (surtout chats et chiens) y sont omniprésentes et se partagent très rapidement, créant des phénomènes viraux réguliers. Dans ce contexte favorable, Boo a pu tirer parti avec brio de son physique avantageux pour conquérir les cœurs et les écrans du monde entier.

L’impact de Boo sur l’industrie de la mode canine

L’influence de Boo va bien au-delà des réseaux sociaux. Le chien le plus mignon du monde a aussi inspiré toute une industrie de la mode canine. Des marques prestigieuses telles que Gucci, Louis Vuitton ou encore Coach ont ainsi créé des collections spéciales pour chiens s’inspirant directement du look du célèbre chiot.

Des tenues élégantes et sophistiquées, souvent dotées d’un logo ou d’un monogramme rappelant les codes visuels propres à ces maisons, sont désormais proposées aux propriétaires souhaitant habiller leur animal avec goût et raffinement. Les accessoires ne sont pas en reste : colliers en cuir brodés, sacs de transport douillets et autres paniers design font partie des produits stars dans cette catégorie.

Le phénomène n’est cependant pas nouveau. Depuis plusieurs années déjà, les marques spécialisées dans l’équipement pour animaux connaissent un essor considérable grâce à une demande croissante pour des produits toujours plus variés et innovants. Du simple harnais aux vêtements complets (manteau, pull…), tout est pensé pour garantir confort et qualité aux animaux domestiques.

Boo n’est donc pas à proprement parler à l’origine d’une tendance qui existait déjà avant lui. Il a cependant permis par sa notoriété exceptionnelle d’accroître encore davantage le marché et susciter un intérêt accru chez les consommateurs.

Aujourd’hui, la question est de savoir si cette industrie va perdurer sur le long terme. Les défenseurs des animaux y voient une forme de futilité et d’exhibitionnisme qui nuit à l’intégrité physique et psychologique des chiens concernés. D’autres en revanche considèrent ces produits comme un moyen supplémentaire d’affirmer leur amour pour leur animal tout en participant à une économie florissante.

Il est certain que Boo restera encore pendant longtemps dans l’imaginaire collectif comme une figure emblématique ayant contribué au rayonnement de la mode canine aux quatre coins du monde.

Afficher Masquer le sommaire