Tout savoir sur la saison d’amour chez les chats

Vous voulez tout savoir de votre animal de compagnie ? Vous vous demandez pourquoi votre chat domestique est si affectueux et en proie aux câlins ? C’est sûrement la saison des amours qui annonce son retour. C’est cet instant de l’âge adulte où les femelles sont prêtes à se reproduire avec les chats mâles.

Une période d’accouplement associée à la lumière

Peu importe les races de vos animaux de compagnie : Sacré de Birmanie, chat léopard, Scottish fold, Chat angora, chat siamois… La saison des amours de ces races de chats se situent autour du mois de février à septembre. Etroitement associé à la lumière, le cycle commence au printemps pour clore à l’entrée de l’automne chez les chats adultes.

Lire également : Comment donner metacam chat ?

Par contre, ceci ne concerne que la chatte, car les chats domestiques mâles sont toujours prêts à reproduire. On note que le chat de compagnie indoor, peut connaître des périodes de chaleur toute l’année à cause de la lumière artificielle.

Selon les vétérinaires, le félin a ses premières chaleurs une fois la maturité sexuelle atteinte, soit entre 6 et 9 mois (parfois même à 4 mois pour certains chatons). Les éleveurs estiment que les félins siamois et burmeses font partie des races précoces.

A découvrir également : Les aliments toxiques pour les chats à éviter absolument

La durée de chaleur chez les animaux domestiques reproducteurs

Chat de gouttière ou chat domestique, les chaleurs ou oestrus concordent à la phase durant laquelle les chattes sont prêtes à accoupler. Elles vont durer 7 jours environ, du printemps à l’automne. Le cycle de reproduction chez votre boule de poils dure de 18 à 24 jours et se compose d’une phase d’oestrus et de dioestrus. 

Durant la phase de chaleur chez le grand chat, les follicules ovariens vont libérer l’oestradiol. Chez le chat, l’ovulation est provoquée étant donné que c’est la saillie qui déclenche cela. 

Le taux d’hormone baisse si le chat ne s’accouple pas et remonte 2 à 3 semaines après. En cas de coït non fécondant, la période de chaleur reviendra au bout d’un mois. Ces informations vous permettront de tout savoir sur les chats !

Le comportement de mon chat durant l’oestrus

En fonction des chats, cette période est plus ou moins changeante.

  • Le chatte peut être agitée ;
  • Il faut la caresser en tout temps ;
  • On constate des traces d’urine ;
  • Elle se met en position du coït ;

En ce qui concerne les mâles non stérilisés, la présence d’une chatte en chaleur les embarque dans des combats assez violents afin de gagner les faveurs auprès des chattes.

Les meilleures attitudes à adopter selon le vétérinaire

Passer du temps avec votre chatte

Surtout, il ne faut pas repousser votre chat et il faut savoir faire preuve de patience. Pour gérer cette période assez tumultueuse de la vie de votre félin, il y a plusieurs options qui s’offrent à vous.

Vous pouvez passer du temps avec votre chatte et la distraire avec son jouet ou sa peluche favorite. Cela ne représente qu’une pause temporaire, mais l’aidera à calmer ses ardeurs. Certains propriétaires n’hésitent pas à recourir à l’homéopathie ou la phytothérapie.

Penser à la stérilisation

Une autre méthode, mais cette fois radicale, est de faire stériliser votre chat chez le vétérinaire. Ce dernier procèdera à l’ablation des ovaires, si vous ne désirez pas avoir de petits (à raison de 2 à 3 portées par an de 4 à 6 chatons tout de même). 

La stérilisation offre de multiples avantages :

  • Pas de portées non désirées ;
  • Une réduction des risques de tumeurs mammaires ou
    d’infections utérines ;
  • Une chatte moins stressée et un bon retour à la
    tranquillité chez soi.

Il faut effectuer cette opération avant la première chaleur ou à la fin du cycle.

2

Les risques liés à la reproduction chez les chats domestiques

La saison de reproduction des chats peut être source de nombreux problèmes pour ces derniers ainsi que pour leurs propriétaires.

Tout d’abord, il y a un risque élevé de maladies sexuellement transmissibles. Les chats ont souvent plusieurs partenaires pendant la période de rut et peuvent contracter des virus tels que le FIV (Virus d’Immunodéficience Féline) ou le FeLV (Virus Leucémogène Félin). Ces maladies sont très graves et peuvent mettre la vie du chat en danger. Elles ne sont pas contagieuses pour l’homme.

Un problème majeur est celui des portées non désirées. Si vous n’êtes pas prêt à accueillir une portée entière, cela représente une charge financière qui peut vite s’avérer importante si votre chatte donne naissance à six petits, par exemple. Il faut également trouver des familles adoptives pour tous les chatons, ce qui est souvent difficile.

Il faut savoir qu’une chatte peut avoir plusieurs portées dans sa vie et que certains chats errants ont même jusqu’à trois portées par an ! Cela contribue fortement au nombre croissant de chats abandonnés chaque année dans notre pays.

Il convient de souligner que la reproduction chez les chats domestiques présente aussi un risque pour leur santé. Les femelles ayant eu plusieurs portées ont davantage de chances d’être atteintes d’un cancer mammaire à partir d’un certain âge. La stérilisation pourrait donc permettre aux chats soumis au stress permanent de la reproduction d’avoir une vie plus longue et sereine.

Même si votre chat a des instincts naturels à respecter, vous devez prendre en compte les risques liés à sa période de rut. Si vous ne souhaitez pas avoir de portée ou si vous voulez protéger votre chat des maladies sexuellement transmissibles, la stérilisation reste le meilleur choix pour lui offrir une vie heureuse et confortable.

Comment prévenir une grossesse non désirée chez votre chat

Face aux risques liés à la saison de reproduction des chats, vous devez prendre des mesures pour éviter toute grossesse non désirée.

La méthode la plus efficace pour empêcher votre chatte de tomber enceinte reste la stérilisation. Cette intervention chirurgicale consiste en l’ablation des ovaires et de l’utérus. Elle peut être pratiquée dès l’âge d’environ 6 mois et doit être réalisée par un vétérinaire compétent. Les avantages sont nombreux : en plus du fait qu’elle protège contre les maladies sexuellement transmissibles, elle permet aussi d’éviter tout comportement agité lors du cycle sexuel du chat, ainsi que certains types de cancers. Si vous refusez la stérilisation, il existe différents moyens contraceptifs adaptés aux chats. Le plus connu est sans aucun doute le contraceptif hormonal, sous forme notamment de pilules ou d’injections trimestrielles. Ces traitements peuvent présenter certains effets secondaires tels que des prises excessives de poids ou une diminution importante du système immunitaire chez le chat s’ils sont utilisés pendant une longue durée.

Il existe aussi des méthodes mécaniques comme les colliers anticonceptionnels qui libèrent des hormones, les implants sous-cutanés ou encore les dispositifs intra-utérins.

La méthode la plus simple reste de limiter l’accès à un mâle non castré. Cela implique aussi de surveiller votre chat en toute circonstance pour éviter qu’il ne s’aventure trop loin et ne rencontre d’autres chats. Si par malheur votre chatte a déjà rencontré un mâle non castré, il est possible qu’elle soit gestante. Dans ce cas, n’hésitez pas à consulter rapidement un vétérinaire afin qu’il puisse vous donner toutes les informations nécessaires sur le déroulement d’une grossesse chez le chat ainsi que sur les soins à apporter aux jeunes chatons.

Quel que soit le moyen choisi pour prévenir une grossesse non désirée chez votre chat, il est primordial de se montrer responsable et vigilant(e). La stérilisation reste aujourd’hui la solution la plus fiable pour protéger efficacement son animal contre tous les dangers liés à sa période de reproduction.