Pas toujours évident de savoir comment réagir après s’être fait mordre par son chien… Non seulement c’est douloureux (on ne va pas se mentir !), mais il s’agit surtout d’un évènement déstabilisant dans votre relation avec votre chien. Petit récapitulatif des bons réflexes à adopter en cas de morsure.

Ce que prévoit la loi

Une morsure n’est pas un geste anodin, notamment aux yeux de la loi. Ainsi, une loi de 2008 portant sur la protection des personnes oblige les chiens mordeurs à subir une évaluation comportementale chez un vétérinaire habilité (inscrit sur les listes départementales). Ce contrôle vise à évaluer la dangerosité potentielle du chien. Le chien mordeur doit également faire l’objet d’une surveillance sanitaire de quinze jours.
Si le chien est jugé dangereux au sortir du rendez-vous, il devra alors porter une muselière dans tous les lieux publics. De nombreux chiens doivent subir d’office cette évaluation comportementale. C’est notamment le cas du Rottweiler, de l’American Stattford et de tous les chiens croisés avec des molossoïdes et des Pittbulls.
Il est important de noter qu’un chien mordeur qui n’a pas subi d’évaluation comportementale et qui récidive peut être assimilé à une arme. Ainsi, le propriétaire encourt une condamnation pénale.

A lire aussi : Gamelle Bowlhome, gamelle unique

Premiers secours

En cas de morsure, on ne cède pas à la panique, on respire et on pense à soi ! Si on note un délabrement des chairs, un seul réflexe à avoir, les urgences. S’il ne s’agit que d’une effraction cutanée, on désinfecte la plaie à grande eau avec du savon pour limiter les risques d’infection. Mieux vaut également aller rendre une petite visite à son pharmacien histoire d’être sûr que tout va bien.
On pense souvent que le principal risque d’une morsure de chien est la rage. Pourtant, la rage a disparu en France depuis une dizaine d’années. Bien sûr, le risque n’est pas nul. Comme les humains, les chiens voyagent, se déplacent et peuvent être porteurs de maladies venues d’ailleurs. Ainsi, selon la loi, si on se fait mordre par un chien non vacciné contre la rage, le médecin peut prescrire un traitement par sérothérapie (sérum anti-rabique).
Le principal risque en se faisant mordre est de voir la plaie s’infecter à cause des nombreuses bactéries présentes au niveau de la gueule du chien. Ainsi, si la morsure est jugée grave, un traitement par antibiotiques sera nécessaire.

Comment éviter de se faire mordre ?

C’est finalement le point le plus important. En effet, comment éviter que cela ne se reproduise. En France, on compte plusieurs milliers de morsures par an pour 8 millions de chiens. Ces morsures sont en majorité sans gravité. Elles interviennent pour la plupart dans un contexte intime. En effet, la morsure répond souvent à un conflit sur une ressource. Par exemple, si on oblige le chien à descendre du canapé ou du lit, si on s’approche trop de sa gamelle…
La morsure est un comportement normal chez le chien dès lors qu’il se sent menacé. Il mord pour mettre son agresseur à distance. Ainsi, pour éviter de se faire mordre, il suffit de respecter l’animal et de détecter les signaux de peur qu’il peut faire sentir.
Plusieurs éléments peuvent être repérés facilement : oreilles baissées, grognements, relèvements de babines, poil hérissé. Il faut également être attentif au comportement du chien. Par exemple, s’il évite le contact avec les humains, nul besoin de le forcer. La contrainte enfermera le chien dans une attitude de protection et donc de défense.
Les petits chiens ont tendance à mordre plus que les gros chiens. La raison est simple. Ils sortent moins souvent, ou sont tenus dans les bras ou des sacs. Ainsi, ils ne sont pas habitués au contact avec les humains. En cas de morsure, c’est donc avant tout la peur qui parle !
Enfin, il est important de noter qu’en dehors des chiens de travail (gendarmerie, police, sociétés de gardiennage), les chiens ne sont pas dressés pour mordre. Être à l’écoute du chien et de ses sentiments peut donc suffire et permettre d’éviter bien des dommages.

Lire également : Puppyhood : une pub qui fait craquer

Et après ?

La morsure met finalement en exergue une problématique relationnelle sérieuse entre vous et votre chien. Il est donc impératif d’aller chercher conseil auprès de personnes compétentes comme un éducateur, un vétérinaire ou un comportementaliste animalier.