Que mangent les zèbres ?

Les zèbres sont facilement reconnaissables dans la nature grâce à leurs rayures blanches sur une robe noire. Ce sont des animaux qui fascinent plus d’uns, ce qui peut bien amener à se demander ce qu’ils mangent. Ces équidés auront toutefois une alimentation variée selon leur milieu de vie. Si vous vous demandez ce que mangent ces animaux de la famille des chevaux, voici ce qu’il faut savoir.

À l’état sauvage

Les zèbres se nourrissent principalement d’herbes. Toutefois, la verdure peut s’estomper sur de nombreux mois. C’est le cas généralement en Afrique, leur aire de répartition. Cependant, cela ne sera pas un problème, puisqu’il s’agit d’animaux qui se sont adaptés au climat chaud et aride des savanes africaines. En temps de verdure, le zèbre broutera les herbes sur son chemin.

A voir aussi : Toilettage - Laver son chien

Pendant la sécheresse, cela sera un peu plus difficile. Mais ces animaux ont une astuce. Ils se déplacent en harem. Un seul mâle a sous son égide plusieurs femelles avec leurs petits. Ces derniers respectent également entre eux une hiérarchie bien précise. Dans cette formation, les zèbres peuvent se déplacer sur une distance de 20 km par jour pour trouver de la nourriture. Cependant, après avoir brouté, ils reviendront à leur point de départ et sont prêts à entamer le même itinéraire le jour suivant.

Puisque les herbes se font rares, ils peuvent consommer les branches feuillues à leur portée ainsi que l’écorce de certains arbres. Leur système digestif est conçu pour leur permettre d’extraire les nutriments contenus dans les écorces d’arbres. Le rythme de nourrissage va dépendre de la qualité de leur alimentation.

A lire en complément : Voyager avec mon animal de compagnie

Plus les zèbres consomment des aliments riches en fibres et en minéraux, moins ils auront tendance à se nourrir. Pour mieux gérer leur énergie, ils ne se nourrissent que les matins et l’après-midi. Lorsque le soleil est au zénith, ces animaux se reposent à l’ombre.

En captivité

Contrairement à une vie en plein air où les zèbres sont livrés à eux-mêmes, leurs habitudes alimentaires en captivité peuvent varier. En étant en captivité, il ne sera plus nécessaire d’aller chercher de la nourriture. Ils seront nourris selon ce que proposent les responsables du parc animalier. Toutefois, ces derniers tiendront compte de leurs besoins alimentaires.

Même si les zèbres peuvent être mis dans des enclos assez vastes pour brouter, ils consommeront essentiellement du foin en captivité. Cependant, il est possible d’utiliser des compléments alimentaires pour équilibrer leur alimentation. De même, certains responsables de zoo ou de parc animalier évitent de rationner les zèbres. Ils entreposent les aliments dans des coins stratégiques qu’ils changent souvent. Cela permet aux animaux de se déplacer pour se nourrir et donc d’éviter la routine.

La différence entre les zèbres

Les zèbres sont a priori des herbivores qui se retrouvent généralement en Afrique et se répartissent en trois familles distinctes. Chacune d’elles aura donc des sujets qui se distinguent par leurs tailles et leurs rayures. Vous aurez donc les zèbres des plaines, de Grévy et des montagnes. Néanmoins, la différence n’est que physique entre ces trois types, puisque leur alimentation reste la même.

En dehors des tailles et des rayures, il sera important de rappeler qu’ils n’ont pas les mêmes aires de répartition. Les zèbres de Grévy vivent prioritairement au nord du Kenya, en Éthiopie et dans les savanes de la Somalie. Ce sont les plus grands zèbres que vous trouverez. Ils peuvent peser jusqu’à 450 kg pour une taille comprise entre 1,30 et 1,60 m au garrot.

Les zèbres des plaines, encore appelés zèbres de Burchell, sont répartis en Afrique du Sud et de l’Est. Ils peuvent mesurer entre 1,10 et 1,25 m au garrot pour un poids de 300 kg. Pour finir, les zèbres de montagnes se rencontrent le plus souvent en Afrique du Sud-Ouest.

Ils peuvent mesurer 1,25 m au garrot pour un poids compris entre 250 et 300 kg. Contrairement aux zèbres des plaines, ces animaux sont dotés d’un cœur plus gros leur permettant d’établir leur habitat dans les montagnes, là où l’oxygène se fait plus rare.

Par ailleurs, la durée de vie d’un zèbre varie selon qu’il est à l’état sauvage ou en captivité. Dans le premier cas, cet équidé est plus exposé aux prédateurs, ce qui fait qu’ils ne vivra que 25 ans en moyenne. En captivité, le zèbre peut vivre jusqu’à 40 ans.

Le comportement des zèbres

Si les zèbres peuvent paraître pacifiques à première vue, il n’est pas recommandé de subir leur courroux surtout quand ils sont en captivité. Un coup de sabot mal placé peut vous coûter la vie, de la même manière qu’il fendra le crâne d’un lion.

Pour connaître l’humeur d’un zèbre, il vous suffit d’observer la position de ses oreilles. Lorsqu’elles sont orientées vers l’avant, cela traduit la peur. Ses réactions peuvent être imprévisibles. Au risque de connaître une mauvaise expérience, vous devez rester à l’écart le temps qu’il se ressaisisse.

Lorsque les oreilles sont pointées vers le haut et donc droites, il n’y a pas de signe d’agressivité, l’animal est calme. Par contre, les oreilles orientées vers l’arrière sont les signes d’une agressivité marquée. Les mâles dominants ont leurs oreilles dans cette position avant et pendant les combats.

Voilà donc quelques informations utiles à savoir sur le zèbre.